Des lycéens agissent pour leur avenir

Les secondes et premières, de la section Melec et Tu du lycée Savoisienne au Campus « passeurs d’avenir » au Manège

Les secondes et premières de la section Melec et Tu du lycée Sainte Anne Savoisienne se sont rendus au Manège vendredi 16 novembre dans le cadre de l’opération« passeur d’avenir ». Une journée riche en idées et énergies où adultes et élèves des lycées professionnels du bassin chambérien ont « phosphoré » de concert ! Le matin, un village en lien avec la thématique du campus leur avait proposé des projets portés par des structures économiques innovantes. Au tour des élèves, l’après-midi,de saisir leur avenir à pleine main et d’être vecteurs de projets : aidés par un adulte (enseignants, bénévoles) et réunis par équipe de 7 à 9, les lycéens ont imaginé des projets en lien avec les préoccupations environnementales et sociales. Fédérés autour de deux porte-paroles désignés pour médiatiser leur projet en fin de journée, les élèves de seconde et première ont laissé libre cours à leur imagination, cadrés par un fil conducteur.

Préoccupés par les déséquilibres qui peuvent découler des inégalités de ressources, les élèves du lycée Sainte Anne – Savoisienne ont donné naissance à des projets de dimension variable : les uns, rassemblés autour de Zian et Saad avec pour mot d’ordre « Sav’avenir l’égalité » ont décidé d’agir à l’échelle du lycée. Leur motivation : créer un fonds de solidarité ayant pour objectif de réduire les disparités financières qui freinent certains élèves dans l’accès aux voyages scolaires, à un repas le midi… Les autres, réunis autour de Yanis et Sabri derrière le slogan «  Tous unis pour une vie meilleure » ont choisi un projet de dimension planétaire. Leur objectif : réduire les écarts en mutualisant les ressources et viser une meilleure répartition des richesses afin de faire évoluer le monde vers l’égalité.

Le passage à l’oral sur la scène de la grande salle du Manège a été la clé de voûte de cette journée :quel exercice pour ces élèves que de prendre la parole devant une assemblée de 230 personnes ! Le stress était perceptible autant sur les visages des élèves qui allaient passer sur scène que de la part de leurs équipes de supporters !

Les élèves sauront-ils donner vie à leur projet et donner une suite à ce Campus ? Réponse, on l’espère dans le proche avenir

Hélène De Corbière