Les élèves du Lycée Sainte Anne vont faire couler l’eau du désert.

10 élèves encadrés par 2 professeurs d’enseignement professionnel du Lycée se préparent à réaliser une mission humanitaire qui s’inscrira dans leur cursus de formation comme une belle réalisation technique et surtout une belle aventure humaine. 

une partie des élèves avec Mr Guilhou
une partie des élèves avec Mr Guilhou

Leur mission : installer un système de pompage photovoltaïque et de distribution d’eau potable dans un petit village de l’Atlas Marocain situé à 2000 m d’altitude. En effet,  l’eau est disponible uniquement au puits situé au centre du village. C’est les femmes et les jeunes filles qui effectuent quotidiennement cette longue et difficile corvée d’eau. 

Découverte culturelle et professionnelle 

Depuis septembre, les lycéens et leurs professeurs se préparent techniquement à la réalisation du chantier et culturellement à la découverte et à la vie dans un environnement et une culture très différent de ceux dont ils ont l’habitude. Pendant la quinzaine de jours que dure le chantier, l’équipe sera hébergée dans le village et des lycéens marocains viendront travailler avec eux. Cet échange sera l’occasion d’une découverte mutuelle très enrichissante, basée sur le non jugement et l’ouverture à l’autre. L’association EauSoleil, qui depuis 2002 réalise des missions d’aide aux pays émergents, encadre l’organisation et la réalisation technique du projet, qui bénéficie de subventions (région, département, grand Chambéry et agence de l’eau).

Vincent Mora